Ce roman nous livre une correspondance inattendue : une erreur de destinataire initie des échanges fournis entre un homme et une femme étrangers l'un à l'autre, via internet.

L'anonymat permet des confidences, des partages d'états d'âme...

Les courriels peuvent circuler à toute heure, du jour et de la nuit : la trêve est celle que l'on s'accorde ou s'impose...

Dépendance, interdépendance ? Se rencontrer ? Garder une part de mystère ?

Cette histoire, livrée progressivement, révélée tantôt clairement, tantôt suggérée, emporte dans une lecture à l'image de cette relation : difficile à interrompre.

9 cartes pour former un carré et pour que chaque tête de sorcière touche la partie postérieure de la même couleur.
Facile, se dit-on au début sauf que des heures après on se dit : "Mais ce n'est pas possible !" un soupçon d'agacement dans la voix !

Bon casse-tête!